Commencer le pastel sec, le matériel de base, conseils et astuces

Art animalier, portrait d'un chat noir au pastel sec par l'artiste Skyzune ART, dessin hyperréaliste

Ça y est, Vous vous sentez l’âme d’artiste et vous vous lancer dans le dessin, ou vous souhaitez tester une nouvelle technique avec le pastel sec ?

Le pastel sec est une technique qui séduit beaucoup d’artistes amateurs, car c’est une technique simple : on prend le crayon, on dessine, on repose… Pas de solvants nocifs, pas d’innombrable pinceaux à nettoyer, pas de temps de séchage, et plus accessible financièrement…

Alors quel matériel vous faut-il pour débuter ? Je vais essayer de vous éclairer, avec aussi quelques conseils et astuces !

Et pour vous faciliter là tache, je vous mets les liens direct (en couleur) si vous souhaitez acheter le même matériel que moi !  😉

 

LE PAPIER :
Il existe plusieurs marques de papier, vous pouvez les tester, mais je conseille vraiment le Pastelmat de Clairefontaine
Il a une grande capacité pour retenir les pigments, ce qui nous permet de bien fondre les couleurs entre-elles et de superposer plusieurs couches.
Remarque : Il y a une légère différence de texture entre les différentes couleurs de ce papier ! À tester avant d’attaquer une oeuvre sur une nouvelle couleur de fond, car ça peut être assez déstabilisant.
Pour la teinte, j’aime particulièrement la Pastelmat “gris foncé” qui est un gris moyen légèrement coloré.
Je vous conseille le bloc n°7 pour débuter avec des couleurs de fond assez neutres :
Pastelmat version 7

Pour les débutant, je déconseille un peu les fonds colorés, car très souvent, les teintes choisies ne sont pas judicieuses, souvent desservent le portrait, et la couleur du fond influence les couleurs à mettre dessus.
Mais si vous voulez vous lancer avec des fonds colorés, les liens sont ci-dessous.
Outre les fond colorés, je déconseille l’anthracite et le blanc… Oui, je sais ça ne vous laisse plus beaucoup de choix ! ^^
J’explique : le pastel est une technique qui au début est très salissante (après aussi, mais on apprend à ne plus s’en mettre partout 😉 ), donc le blanc, c’est comme pour les vêtements, on évite !
Et le très foncé, comme l’anthracite, c’est parce que la texture est un peu plus délicate à gérer, et surtout parce si vous ne savez pas parfaitement gérer les nuances de pastels blancs ou très clair, le fond fond sombre va assombrir un peu le blanc, donc vous allez vouloir faire ressortir le blanc, et vous allez vous retrouver à rapidement saturer le papier et ne plus pouvoir rien faire…

Version 1 / gris foncé, gris clair, mais, bouton d’or.
Pastelmat version 1

Version 2 / Brun, Sienne, Anthracite, Blanc.
Pastelmat version 2

Version 3 / Blanc
Pastelmat version 3

Version 4/ Lie de vin, Sable, Bleu foncé Bleu clair.
Pastelmat version 4

Version 5 / Vert foncé, Vert clair, Bleu foncé, Blanc.
Pastelmat version 5

Version 6 / anthracite
Pastelmat version 6

Si vous souhaitez des format plus grands, voici les feuilles :
Pastelmat feuilles

Ou la version contrecollé, un peu plus cher, mais rigide
Pastelmat contrecollé

 

nuancier papier pastel Pastelmat

 

ESTOMPES :
Selon le style que vous souhaitez faire, vous pouvez ne pas estomper, estomper un peu, estomper beaucoup… Et pour cela, il existe deux type d’estompes : celles en papier et celles en mousse. celle en papier seront plus précise, et celle en mousse seront plus adapté pour les surface plus large. Niveau durabilité, les estompes en mousse, plus tendres, s’abimeront plus vite dû au frottement sur le papier.

Estompes papier 

Estompes mousse

 

CUTTER :
Un crayon pastel ne se taille PAS avec un taille-crayon !! Beaucoup de pastellistes amateurs veulent choisir la facilité, mais c’est une erreur ! Voici les raisons : la mine des pastels est abrasive et va littéralement émousser votre taille crayon en quelques jours. J’avais fait le test il ya très longtemps avec un taille crayon haut de gamme… Résultat : 1 semaine avant qu’il ne taille plus rien !  Et deuxième raison, vous gaspillez beaucoup trop de pigments ! Si vous voulez avoir une mine toujours bien taillée en pointe, vous utiliserez uniquement les pigments pile au centre du crayon, qui se retrouvent à la pointe une fois taillée, et tous les pigments autour vont finir à la poubelle, soit environ 90 à 99% de perte…
Donc, le geste est un peu technique au début, et d’une banalité ensuite, mais les vrais artistes taillent leur crayon au cutter !
Je vous conseille un cutter confortable avec une bonne prise en main (important!). Personnellement j’en ai deux, un gros avec grip, et un plus simple comme celui là :
Cutter

Est-ce que a vous intéresse que je fasse un article sur comment tailler ses crayons ?

PAPIER DE VERRE
Un débutant pense souvent que la mine parfaite est une mine très longue et bien pointue, pour dessiner très finement ! Pourtant quand vous regardez les pastellistes pros, très souvent les mines ont une toute autre allure…
En fait, à la manière d’un peintre qui changera de pinceau pour changer d’effet, il est important de pouvoir adapter le ponçage de la mine. Avec l’expérience vous verrez qu’il n’y a pas UN type de taille de mine idéal, mais plusieurs on fonction de ce que vous chercher à faire. Et ça, un taille crayon, ne le permet pas ça !
Papier de verre

ASTUCE : quoi faire de la poudre de pastel ?
Il vous faudra un récipient pour les épluchure de bois , et comme vous allez affuter vos crayons avec du papier de verre, vous pouvez choisir de récupérer les pigments. Ainsi, vous pourrez ré-utiliser ces pigments avec un couteau éponge Panpastel
Couteau éponge

Triez vos poudres de pastel en fonction de la couleur ! À part si vous utilisez toujours la même couleurs, sinon, le mélange finira par donner un gris plus ou moins coloré. Donc quand vous affutez vos pastel, vous pouvez trier vos pigments en fonction de la couleur, pour les utiliser par la suite comme les godets de Panpastel (Godets de pigments qui ressemblent à des palettes de maquillage) pratique pour les fonds et grandes surfaces et c’est beaucoup moins cher que des Panpastel ! )
Palette avec pots refermables

 

PORTE-CRAYON
Au début, les crayons seront tout beaux tout neufs, mais dès qu’ils font moins de 7cm, ça devient compliqué. Donc il vous faudra des rallonges-crayons j’aime bien ceux là, les moins cher, j’en ai environ une trentaine du même modèle.
Porte-crayon

 

GOMME MIE DE PAIN
Là, je vous conseille vraiment de prendre celle ci !
Il y a plusieurs marques de gomme mie de pain, mais j’en ai déjà eu qui étaient assez dures, ou friables qui font des toutes petites bouloches (fatalement, durée de vie très très courte)

Contrairement à une gomme classique, une gomme mie de pain doit être comme de la pâte à modeler, avec un bonne souplesse pour pouvoir la former comme vous le souhaitez !
À vous de la modeler en fonction des zones à effacer ou effets de vous voulez faire.
Autre avantage, la gomme mie de pain garde les pigments, et ne fait pas de résidu comme une gomme classique.
Gomme mie de pain 

CRAYON PASTEL
Il existe plusieurs forme de pastel : baton pastel carré, baton pastel rond, crayon pastel, godet…

Pour débuter, les crayon pastels sont vraiment bien ! Pratiques et moins salissants.
J’utilise plusieurs marques et je vous mets les prix actuels à l’unité :

Derwent  1.99€
Coffret Derwent

Faber castell  2.05€
Coffret Faber Castell

CarbOtello 2.25€
Coffret Carbotello

Conté à Paris 2.75€
Coffret Conté à Paris

Caran d’ache  3.75€
Coffret Caran d’ache 

À noter : les Faber Castell étaient de loin les moins chers, mais leur hausse de prix fait que ce sont actuellement les Derwent  les plus économiques, et niveau qualité ils sont vraiment bien aussi !

De manière générale, je déconseille les Conté à Paris, il n’ y pas vraiment de couleur exclusive à cette marque, ils sont assez chers, plus larges que les autres marques, et surtout, il y a régulièrement des “grains de sable” dans la mine, et si vous faite des mouvement rapides/appuyés au moment où vous tombez sur ces grains, vous allez griffer votre papier, et c’est difficilement rattrapable !

Pour les débutants je déconseille également les Caran d’ache : Chaque marque à sa proche texture, et même au sein d’une même marque, il y a de très subtiles différences entre les teintes.
Les Caran d’ache sont très “crémeux” voire un peu gras même si ce sont bien des pastel secs, et il faut déjà un peu maitrise pour les utiliser judicieusement. Par exemple, si vous faites une sous-couche avec, vous aurez du mal à faire accrocher par dessus les pigments des autres marques.
Cependant, ils ont quelques teinte incontournables (en tout cas pour l’art animalier) exclusives à cette marques, comme les teintes couleur “chair”

PASTEL BATON ROND :
Actuellement, il y a beaucoup plus de marque et plus de choix de teintes de pastel bâton rond qu’en crayon. Très pratiques pour faire des grandes surfaces, ils sont aussi plus salissants.
Personnellement j’ai uniquement tester  la marque Gallery, et j’adoooooore vraiment la texture !
Les autres marques sont peut être très bien, mais je n’ai pas testé encore, mais celle là, je peux vous la recommander !

Pastel rond Gallery unité

Pastel rond Gallery Coffret 

 

FIXATIF
NO WAY!!!! NEVER!!!
Mais parfois oui quand même ! Mais pas pour moi ! ^^
Haaaaaa le fixatif… Ce grand débat ! Avec ou sans ?
Et bien ça dépend !

AVEC FIXATIF : Si vous faites des tableaux au pastel à la manière de certains peintres qui superposent les couches, attendent des jours et reviennent sans trop savoir vraiment où ça va mener, par exemple avec des styles abstraits (mais pas que!), alors là oui, il y est tout à fait judicieux de mettre du fixatif. Le fixatif va permettre de cumuler les couches encore plus que ne le peut le papier normalement.

PAS DE FIXATIF : Si vous savez exactement ce que vous voulez faire, je déconseille le fixatif ! Le papier permet déjà de cumuler suffisamment de couche pour arriver directement au résultat que l’ont veut, sinon , c’est que pour le moment vous gérez mal la saturation du papier (ou que le papier n’est pas adapté, mais avec du Pastelmat, aucun problème !)
De plus, et le plus important, le fixatif va rendre vos couleurs plus transparente et un peu plus terne !!! Donc c’est ok, seulement si vous refaite un couche de pastel sur toute la surface pour cacher et pas seulement pour refaire une petite zone.

Pour les farfelus qui voudraient du fixatif 😉 :
Fixatif

 

LE VISUEL
Et pour avoir un visuel de référence  de qualité il vous faudra une tablette ou smartphone avec un bon écran. Il faut que les couleurs soit les plus fidèles possible à la photo , et souvent les écrans sont calibrés trop bleu.
Astuce : vous pouvez imprimer votre photo si vous souhaitez faire un cadrillage par exemple, mais si sinon, n’utilisez pas de version imprimée : il y a moins de couleurs et souvent moins vives sur une photo imprimées que sur une photos sur écran. 😉

ATTENTION : Pour reproduire une photo ou toute autre oeuvre, assurez vous d’avoir les droits !! Toutes oeuvres, même une photo trouvée sur internet est protégée par les droits d’auteur ! Sinon vous ne pourrez pas la diffuser sur le net, pas en expo et pas vendre votre tableau non plus !!) Vous pouvez contacter le photographe, faire vos propre photos (c’est le mieux !!), acheter sur une banque d’image, ou banque d’image gratuite (Pinterest, n’est PAS une banque d’image, juste un réseau social, où les droit d’auteur s’appliquent tout pareil! )

 

Qu’aimeriez-vous comme article ?
Test materiel ?
Une question ?
Une astuce à partager ?
N’hésitez pas à mettre un commentaire ci-dessous 🙂

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.