Articles

, , ,

TEST DES CRAYONS PASTELS KOH-I-NOOR GIOCONDA

(Cet article n’est pas sponsorisé, donc j’écris ce que je pense)

Aujourd’hui je teste les crayons pastels de la marque Koh-I-Noor Gioconda !
Allez, c’est parti !

Pourquoi tester cette marque ?
C’est une marque assez peu connue par rapport à Faber Castell, Conté à paris ou encore Caran d’Ache, mais en comparaison elle est très peu chère, donc je cherche à savoir si le rapport qualité/prix vaut le coup ou si la boite vous servira rapidement à caler un meuble…

Prix :
J’avais trouvé sur internet le coffret en métal “Koh-I-Noor Gioconda – 48 crayons pastels” pour 43€ (0,89€ le crayon).
Aujourd’hui je vois qu’il y a sur Amazon, sur la boutique de Gioconda, les mêmes 48 crayons pastels pour 32,95€ avec le taille crayon mais en boite en carton, ce qui fait le crayon à 0,68€ … Ça vaut de coup d’essayer quand on sait qu’un crayon pastel Caran d’Ache coûte actuellement entre 3,35€ (Boesner) et 3,70€ (Géant des beaux art), d’ailleurs je remarque que le prix a bien baissé, car ils valaient plus de 4€ il y a encore peu de temps…
Les crayons pastels Koh-I-Noor Gioconda sont actuellement les moins chers que je connaisse.
Ils existent en lots de 24 ou 48 crayons.

À première vue :
La boite est en métal, et les crayons sont en bois et disposés sur deux étages avec un dépliant du matériel d’art de la marque.
Le dessin sur la boite n’est pas le plus vendeur, on peut surement faire bien mieux avec ces crayons…

Le crayon :
Dans la longueur du crayon, il y a la marque et la référence de la couleur en jouliiiie lettres dorées, mais peu lisibles… Selon l’orientation du crayon et l’éclairage il faut bouger le crayon pour lire. Petite perte de temps inutile…
Il y a bien un numéro en noir à coté de celui du code barre de l’autre coté, mais non, rien à voir avec le numéro du crayon… Dommage, celui là était parfaitement lisible.

La texture de la mine pastel :
Haaaa la texture ! Tellement importante !
He bien c’est une surprise ! Au vu du prix, je m’attendais à des crayons un peu cireux ou très durs, ou avec des grains dans la mine, mais non ! Il est difficile de définir une texture avec des mots, mais je les trouve très “poudreux/soyeux”, agréables à travailler, et la texture a l’air homogène.

Le bois :
Quand on utilise beaucoup de crayons pastels, forcément on taille beaucoup ! Et pas au taille crayon ! HO, MALHEUREUX NON JAMAIS ! Les tailles crayons n’aiment pas du tout les mines pastels (trop abrasives) et finissent rapidement par casser toutes les mines. Donc mes scalpels et cutters ne me servent presque jamais à découper des gens, mais à tailler mes crayons !
Et là c’est très agréable d’avoir un bois tendre et régulier, qui permet d’avoir une taille plus précise, et qui réduit les risques de casser la mine au taillage. Prenez-en de la graine Crétacolor pour vos ” Black chalk “!

Le nuancier :
La texture du papier est très très importante dans le travail avec des pastels ! Donc mon nuancier est réalisé sur un papier de marque Pastelmat, si vous utilisez une autre marque de papier, votre ressenti sera peut-être différent du mien.
La couleur du papier doit être relativement neutre (blanc, gris ou noir) sinon sur un papier coloré, votre perception des couleurs sera altérée.

Je choisis donc le gris Pastelmat, qui n’est pas tout à fait un gris neutre, mais la couleur est légère et tous mes nuanciers sont sur ce même papier, pour ne pas avoir de différence de perception d’un nuancier à l’autre, et aussi  parce que c’est la couleur de papier que j’utilise le plus pour mes portraits animaliers.

Au premier coup d’œil et en me référant à la peinture sur le crayon, j’ai l’impression qu’il a 6 jaunes quasi identiques, mais il faut voir sur le nuancier ce que ça va rendre. La peinture est rarement de l’exacte teinte de la mine du crayon…. D’ailleurs, je pense qu’il faudrait mettre en place des tests d’alcoolémie pour les personnes en charge de faire les repères de couleurs sur les crayons ! Car trop souvent la couleurs de la peinture est franchement différente de celle de la mine, et quand on travaille les nuances avec précision, c’est un vrai piège au début.

La photo ne rend pas toutes la subtilité des nuances des couleurs, mais on a quand même un bon aperçu :

…. Et en effet, en faisant le nuancier je remarque qu’il y a un gros décalage entre ce qu’on pense être un gris moyen (17), qui, en réalité, est carrément un bleu acier !

Je constate qu’en effet, j’ai très peu d’écart entre les 5 jaunes. Il existe surement des artistes complètement accro aux couleurs jaunes (ne vous inquiétez pas, la science fait des progrès), mais je pense que pour la plupart des autres, ce n’est pas franchement la couleur la plus utilisée, que ce soit en portrait humain, animalier ou paysage…. Donc ces 5 jaunes ne me paraissent pas justifiés dans le nuancier.

Après avoir craqué sur le jaune, le concepteur couleurs, a craqué sur le bleu ciel : ici aussi 5 bleus avec très peu d’écart de nuance. Un ou deux bleus auraient pu être remplacés…

Mais on est déjà heureux de savoir qu’on pourra faire des jonquilles sur fond de ciel bleu…

Ensuite, j’ai cru que je m’étais trompée de crayon, mais non ! Les deux couleurs 45 et 30 qui sont de teinte sépia/rouge indien sont PARFAITEMENT IDENTIQUES ! … Mais pourquoi ?

Le blanc et le noir :

Le blanc :
Il est un peu décevant : parmi mes crayons pastels blancs de toutes marques, c’est celui qui semble le moins lumineux, et à coté d’un blanc de bâtonnet pastel, il parait carrément gris clair.

1 • Crayon pastel Faber Castell
2 • Crayon pastel Koh-I-Noor Gioconda
3 • Crayon pastel Caran d’Ache
4 • Bâtonnet pastel Mungyo

 

Le noir :
Le noir, par contre,  se démarque clairement des autres marques de crayons pastels. J’aime vraiment beaucoup, il a une subtile teinte froide (pas évident à voir en photo), c’est à dire qu’à coté d’un noir intense ” Black chalk “de Crétacolor, il parait très très légèrement bleuté mais aussi intense.

1 • Crayon pastel Faber Castell
2 • Crayon pastel Koh-I-Noor Gioconda
3 • ” Black chalk “de Crétacolor
4 • et …. Non, ce n’est pas une blague c’est bien le noir “carbon black” du crayon pastel de Derwent, mais qui en réalité rend anthracite.

 

Le nuancier global est quand même agréable, les oranges sont bien vifs ainsi que le rouge. Globalement les couleurs sont vives et lumineuses. J’adore le violet et le pourpre, même si je dessine assez rarement d’animaux violets à rayures pourpres…

Point faible du nuancier :
Il manques les teintes de peau, il y a bien une couleur saumon, mais trop orangée pour des carnations, une couleur grège (gris/beige), un écru (blanc/jaune/ beige), grenat (rouge sombre), un (vrai) gris neutre foncé. Il y a un bleu de cobalt, mais il manque un bleu plus foncé, type bleu marine.
La gamme de vert est assez bien répartie, mais il manque un vert foncé.

En pratique :
Les crayons se tiennent bien, sont très couvrants et rentrent bien dans le grain du papier, avec une estompe, ils se fondent parfaitement entre eux.

1 • Turquoise et violet superposés et fondus avec une estompe : les couleurs se fondent très bien entre elles, le dégradé est facile à obtenir.
2 • Premier passage avec le turquoise en appuyant un peu, et second passage avec le violet : la couleur est très couvrante, on devine à peine le turquoise dessous.

 

 

Le gribouillage :
Pour confirmer les premières impressions, et pour mettre vraiment à l’épreuve les crayons, rien que mieux qu’un petit gribouillage vite fait !
Donc évidemment, pour ce dessin j’ai utilisé UNIQUEMENT les crayons pastels Koh-I-Noor (sur papier Pastelmat)
Le résultat est rassurant : pour les débutants qui ont très peu de budget pour le matériel d’art, voici la preuve qu’avec une petite boite de 48 crayons on peut déjà avoir un rendu assez sympa.

 


(Ce dessin ne représente pas de jonquille devant un ciel bleu)

 

Conclusion :
À part le fait que chez Koh-I-noor on voit la vie en jaune et bleu, c’est quand même une très bonne surprise ! Ce qui confirme que le prix ne fait pas toujours la qualité !
Je ne m’attendais pas à cette qualité de crayon pastel pour un si petit prix !
Même si on peut créer des couleurs avec des mélanges, un nuancier mieux pensé aurait été bienvenu, car si vous êtes sur du portrait humain réaliste, donc avec des couleurs “chairs”, bah… Changez de sujet et faites des jonquilles !!
De manière plus globale, si vous travaillez dans un style réaliste, donc avec des couleurs subtiles et précises, ce coffret seul ne suffira pas. Il faudra compléter avec d’autres marques pour avoir un nuancier correct et ne pas saturer le papier en mélangeant trop de teintes. Mais pour commencer le pastel, ça me parait être un très bon achat, avec un excellent rapport qualité/prix.
Un gros bémol quand même, sur le fait qu’il est assez difficile de trouver les crayons à l’unité.

À noter :
Il existe aussi les bâtons pastels de la même marque, avec la même référence couleurs, ce qui vous permet de d’associer facilement le bâton et le crayon de même teinte.
J’ai fini par trouver où les acheter à l’unité, sur le site de la marque, en faisant défiler les pages de pastels on arrive sur le crayons pastel : eshop.koh-i-noor.eu/category/pastels
Et là, on remarque que chez KOO-I-NOOR, ils ont de l’humour, parce que 9.29€ LE CRAYON !!! Ils passent du crayon le moins cher en boite, au crayon vraiment le plus cher à l’unité… En comparaison mes autres crayons pastels ont une fourchette de prix entre 1.75€ et 3.70€. Donc si vous avez trouvez un autre site pour l’achat à l’unité, merci de partager.

MISE À JOUR :
14-05-2019 : les crayons sont bien trouvables à prix raisonnable sur internet sur un site en France ! (Merci Muriel pour le partage de l”info)
Actuellement à 1.44€ le crayon.
Cliquez ici :
DENIS BEAUX ARTS – CRAYON GIOCONDA

Et vous, qu’en pensez-vous ? Laissez votre commentaire en dessous de cet article.
Avez-vous déjà testé cette marque ?
Avez-vous un avis différent ? Faites part de votre expérience !
Sinon, pensez-vous acheter ces crayons un jour ?
Cet article vous a-t’il été utile ?
Aimeriez-vous d’autres tests de matériels ?
Des suggestions ?

Deux autres articles pourraient vous intéresser :

 

, ,

LES CLÉS DE CHÂSSIS

Je vois très souvent des erreurs avec les clés de châssis… Et souvent ce sont des articles ou vidéos qui expliquent comment les utiliser…
Donc voici une petite explication !

• A QUOI ÇA SERT
Les clés de châssis sont des petits triangles de bois qui servent à tendre une toile à peindre. On les insère dans les encoches dans les coins de la toile.
On les utilise pour tendre la toile à la réalisation de la peinture mais aussi après plusieurs années, car la toile peu se détendre légèrement avec le temps :  Les châssis en bois peuvent légèrement bouger avec le temps et il faut savoir que les toiles en coton se détenderont plus que les toiles en lin (c’est pour cette raison que j’utilise quasiment que des toiles en lin)
Les clés sont au nombre de 8 généralement, 2 par coin, mais parfois les grandes toiles en ont à la base des entrecroises.

• A QUEL MOMENT LES METTRE
Il faut impérativement les mettre avant de peindre ! Pour une raison simple : si la peinture est sèche et que l’on tend la toile, la peinture risque de craquer !

Cependant, pour les très grands formats, si vous appliquez du Gesso (apprêt blanc pour protéger la toile) sur votre toile avant de la peindre, je conseille de mettre les clés avant, mais de ne pas trop tendre la toile dans un premier temps ! Le Gesso en séchant va déjà modifier la tension et avec des grandes surfaces, l’effet est démultiplié !
Je me suis déjà retrouvée avec une toile dont le chassis s’était cintré pour cette raison…
Une fois le Gesso bien sec, on peut tendre la toile sans soucis. Le Gesso est légèrement élastique une fois sec !
Une fois le tableau fini, on peut retendre si la toile s’est détendue entre-temps.

Attention à ne pas tendre trop non plus, au risque de vriller le châssis. Pour voir si le châssis vrille ou pas, il suffit de le mettre à plat, normalement les 4 coins doivent toucher le sol.

• COMMENT ET DANS QUEL SENS LES METTRE
Trop souvent je vois des artises, qui insérent les clés dans le mauvais sens…
Il faut que ça forme un angle droit avec le montant du chassis, car ainsi le marteau pourra taper bien perpendiculairement.
Quand les clés sont dans le mauvais sens, la partie où vient taper le marteau, est en biais par rapport au montant du chassis et au sens d’insertion des clés, donc en plus d’avoir un mouvement pas dans le bon axe, on risque de casser les clés !

Avec un clou, on ne tape pas en biais dessus, c’est pareil ici !

• COMMENT SAVOIR SI C’EST BIEN TENDU ?
Quand la toile à peindre est bien tendue, le bruit change, un peu quand avec un tabour : mal tendu le bruit est plat, bien tendue, le son est plus percutant et résonne plus.

Une fois les clés enfoncées, on peut voir l’écartement entre les deux montants du châssis :

• CLÉ DE CHÂSSIS QUI NE RENTRE PAS :
Parfois les clés sont un peu plus épaisses que les encoches prévues. Il faut alors enlever de l’épaisseur.
J’utilise d’abord le cutter pour dégrossir et ensuite le papier de verre pour lisser et enlever encore un peu d’épaisseur.

Certaines clé de châssis sont pointues. Pour éviter d’abimer la toile, il vaut mieux couper le bout.

J’espère que ce petit article vous aura aidé ! N’hésitez pas à laisser un commentaire 😉

Skyzune ART • Artiste équin et animalier

, , ,

PASTEL : MES CRAYONS

Article en lien avec PASTEL : MES ACCESSOIRES

Je fais ce petit article, car on me demande souvent quel matériel j’utilise. Alors voici mon expérience et mon avis sur les différents types et marques de pastels que j’ai :

CRAYON PASTEL : 
J’utilise beaucoup les crayon-pastels, car ils sont adaptés pour faire des détails, facile à utiliser et pas salissant !

Faber Castell Pitt :  60 couleurs disponibles
Dans l’ensemble je les trouve assez bien. La structure n’est pas tout à fait homogène entre les différentes couleurs du nuancier, mais globalement la mine est assez dure.
C’est ma plus ancienne boite de pastels. D’ailleurs entre ceux que j’ai eux il y a 15 ans et ceux d’aujourd’hui, certaines couleurs ont gardées le même numéro, mais n’ont pas la même teinte (n°160 qui était couleur “pervenche” a été changé par un violet “lilas” )
Je me méfie de certaines couleurs, surtout le jaune pâle qui est trop peu couvrant à mon goût.
Le nuancier a peu de couleurs naturelles dans les tons : grège, beige, sable
C’est la marque de crayons-pastels les moins chers, donc c’est un très bon rapport qualité prix, je les conseille pour les débutants.

CarbOtello : 60 couleurs disponibles
Structure poudreuse et veloutée, j’adore ! Il sont très couvrant.
Les couleurs sur le crayons ne sont pas toujours très représentatives de la couleur de la mine, le pire étant le n°700, le crayon parait être jaune pale/ ivoire, or il est gris neutre.
Il y a deux bleus trop proches, 400 et 390 alors je trouve qu’il manque une couleur lavande dans le nuancier.

Derwent : 72 couleurs disponibles
Structure de la mine assez sèche et poudreuse.
Nuancier intéressant : j’aime particulièrement les couleurs “chocolat”, “gris graphite” ou certains tons ocres…
Un peu trop friable parfois, certaines mines se cassent dans la longueur.

Caran d’ache : 84 couleurs disponibles
Large palette de couleurs, teintes intéressantes dans les tons “chair”.
Il sont très couvrants, très crémeux, limite un peu gras, ce qui fait qu’ils doivent être utilisés avec tact avec les autres marques.
Point négatif : il sont assez chers par rapport aux autres marques.

Crétacolor : j’utilise sanguine, sépia, et le noir qui est très intense mais la mine est vraiment très fragile et il m’est déjà arrivé de perdre plusieurs cm du crayon en une fois, car la mine cassait dès que je voulais la tailler… Pas très rentable…

Conté à Paris : 48 couleurs disponibles
Les teintes dans les bruns et marrons sont intéressantes (crayon pastel, sanguine ou sépia), mais globalement c’est la marque que j’aime le moins, car Ils sont très larges or j’ai plutôt besoin de mines fines pour faire des détails et pour ceux qui utilisent un taille crayon, ces pastels ne rentrent pas dans tous…
Et le défaut principal est qu’il y a très souvent des “grains de sable” dans la mine, qui rayent le papier.
Ils sont plus cher que les Faber Castell, Derwent ou Carbotello, ce qui en fait un assez mauvais rapport qualité/prix.

Koh-I-Noor : 48 couleurs disponibles.
Les moins cher du marché. Très bon rapport qualité prix.
J’ai fait un article dessus :
https://skyzune-art.com/test-des-crayons…-i-noor-gioconda

Attention :  il existe beaucoup de type de crayons pour dessiner (crayons de couleur, pastels, aquarellables…), donc si vous souhaitez en acheter, faite attention que ce soit bien des “crayon pastels”, car les crayons de couleur classique et les crayons-pastels, de par leurs structures sont incompatibles ! 😉

PIERRE NOIRE :
J’utilise aussi les crayon pierre noir Conté à Paris , H, HB, 2B, 3B

BÂTON CARRÉ : 
J’ai aussi des batons “carré”  de la marque Caran d’ache, 84 couleurs disponibles :
C’est la seule marque que j’ai testé, donc je ne peux pas comparer avec d’autre, mais voilà ce que j’en pense : la structure est un peu plus ferme qu’en crayon de la même marque. Les bâtons permettent de faire des grands aplats, et des mouvement graphiques. Les coins pointus peuvent être intéressant pour faire des trais fins.

BÂTON ROND :
J’ai quelques couleurs de la marque Gallery, 200 couleurs disponibles :
Il existe beaucoup de marque pour les pastels en bâtons ronds, la forme traditionnelle du pastel. Ils ne me permettent pas de travailler en détail, mais ce sont pour les couleurs que je les ai acheter, surtout dans les tons indéfinissables, mélanges de blanc / gris / beige / brun /ocre / grège…
Ce sont pas les moins chers, mais les pastels Gallery, sont vraiment très agréables, un peu “poudreux/crémeux”. Les couleurs sont très couvrantes.

GODET :
J’ai aussi quelques godets de la marque PanPastel : 86 couleurs disponibles
Ils ne permettent pas de travailler très détaillé mais il sont très agréables pour faire des dégradés, des floutés, fondus, etc…
Ils s’appliquent avec des petites éponges type “éponge à maquillage”, plusieurs formes sont disponibles pour des rendus différents.
Produit à la mode en ce moment, mais pour avoir une palette de plusieurs couleurs, le budget est assez conséquent…

J’ai aussi des pastels à l’huile, je ne les utilise pas pour faire des portraits photoréalistes, car ils ne me permettent pas de faire des réalisations aussi précises. Ils sont incompatibles avec les pastels secs !

 

Ce petit article est seulement mon avis sur les seules marques que j’ai. Je n’en ai pas testé d’autres pour le moment. Donc testez par vous même, et selon votre technique et votre ressenti. Vous trouverez peut être mieux ou moins bien, à vous de tester … 😉

Et vous, avez-vous testé d’autres marques ? Avez-vous des avis différents des miens ? Laissez votre commentaire ci-dessous 😉

, ,

PASTEL : MES ACCESSOIRES

Article en lien avec PASTEL : MES CRAYONS

PAPIER :
J’utilise le papier spécial pastel de la marque Pastelmat, et je n’en ai jamais essayé d’autres, car je le trouve vraiment bien !
La gamme a 14 couleurs disponibles mais j’aime particulièrement la couleur “gris foncé” que je renommerais plutôt “taupe clair”.
Il y a une légère différence de texture entre les différentes couleurs. Si on est habitué à travailler avec une couleur de papier, la petite différence de comportement peut être un peu déconcertante.
Ce papier retient très bien les pigments, ce qui permet de pouvoir superposer plusieurs couches de pastels avant qu’il soit saturé.

RALONGE DE CRAYON :
Parce que dessiner avec un crayon de 2cm, c’est pas top !

ESTOMPES : 
J’utilise des estompes en papier qui permettent d’étaler et/ou d’estomper les traits de pastel sec.
Il en existe de plusieurs tailles.

CUTTER :
Pour tailler les crayons pastels, j’utilise un cutter pour garder un maximum de la mine. J’ai déjà essayer avec un taille crayon de pro, mais pour les mines un peu friables c’est un désastre, elle cassent ! Donc un cutter avec une lame aiguisée est pour moi la meilleure solution.

PAPIER DE VERRE :
Quand j’ai besoin d’une mine fine : une fois le crayon taillé, et  je le frotte sur le papier de verre. Attention, à ne pas en abuser, car les crayons réduisent vite avec cette technique !

ÉPONGE :
J’utilise des éponges “Sofft” de la marque PanPastel. Elles ont une texture comme les éponges à maquillage.
Il en existe de plusieurs formes, pour différent rendus. Très utiles pour faire des fondus dégradé, flouté… Personnellement, j’ai seulement trois formes d’éponge : la petite pointue qui se fixe sur le couteau, une moyenne en flèche et une moyenne pointe.
Les éponge sont assez chères je trouve, surtout qu’avec l’abrasion du papier spécial pastel elle peuvent s’abimer assez rapidement.

GOMME MIE DE PAIN :
Indispensable pour effacer les petites trace de pastels, ou estomper.

… Et un aspirateur !

Ce petit article est seulement mon avis sur les seules marques que j’ai. Je n’en ai pas testé d’autres pour le moment. Donc testez par vous même, et selon votre technique et votre ressenti, vous trouverez peut être mieux ou moins bien, à vous de tester … 😉

Avez-vous d’autres techniques ? D’autres accessoires ? Laissez votre commentaire ci-dessous 😉

 

 

,

MAISON DU PASTEL • HENRY ROCHÉ

L’autre jour, je suis passée par la boutique de “La maison du pastel – Henry Roché” à Paris, crée en 1720 !
J’adore ce style de petite boutique à l’ancienne…
Si vous cherchez une couleur très précise de pastel sec, il y a l’embarra du choix  : il y a plus de 1200 couleurs !

J’ai un gros coup de cœur pour leurs pastels à effets :  Noir Galaxie, Blanc Diamant, Éclats d’Argent, Ailes de Papillon, Scarabée…

“Fabriqués en petites quantités, les pastels Roché sont roulés individuellement à la main, afin de leur donner une forme utile à la fois pour des œuvres audacieuses et du travail de détail. Fabriqués avec des pigments d’une résistance à la lumière exceptionnelle et un minimum de liant, les pastels possèdent une texture particulière qui leur permet de parfaitement adhérer à de nombreux supports, et des couleurs d’une intensité et d’une clarté remarquables.”

Faites défiler le diaporama :


Il faut compter entre 16 et 24€ pour UN bâtonnet.
Et pour les accros des coffrets, la collection compète : 19 870€
Ce n’est pas accessible à toute les bourses, mais la qualité est là, avec des pigments très purs !

Contact :
Isabelle Roché / Margaret Zayer
La Maison du Pastel
20, rue Rambuteau • 75003 Paris • France
Tél. : +33 (0)1 40 29 00 67
Mail : contact@lamaisondupastel.com
La boutique est ouverte le jeudi de 14 h à 18 h ou sur rendez-vous.
https://www.lamaisondupastel.com

Connaissiez-vous déjà cette marque de pastels ? Avez-vous déjà visité la boutique ? Avez-vous déjà utilisé ces pastels ? Aimeriez-vous les tester ?
Laissez-moi un commentaire ! 😉

Skyzune

Article non sponsorisé