PETIT COURS DE PHOTOGRAPHIE

Prendre un animal en photo n’est pas si compliqué, il suffit juste d’un peu de logique et de quelques connaissances de base.
Ce petit cours s’applique bien sûr pour les animaux si vous souhaitez commander un tableau, mais il s’applique aussi à plein de d’autres sujets…

Pour ce petit cours de photo, on va choisir le mode automatique de l’appareil photo.
Pour ceux qui veulent aller plus loin, j’explique le mode manuel dans le dernier paragraphe.

••• LE MATERIEL •••

Quel type d’appareil photo avez-vous ?
Les smartphones récents font aussi de très belles photos quand les conditions sont bonnes, mais l’idéal reste un vrai appareil photo !
Si vous n’avez pas d’appareil photo de qualité, peut-être avez-vous dans votre entourage quelqu’un passionné de photographie ?

•••  L’ÉCLAIRAGE  •••

L’éclairage est l’élément le plus important pour prendre une photo nette : Une photo au soleil sera toujours nette alors qu’il sera beaucoup difficile d’obtenir la même netteté en faible lumière.
Choisissez de faire la photo en extérieur, avec un ciel dégagé et si possible avec du soleil pour avoir des jolis reflets dans les poils.
Si vous habitez en appartement avec un animal qui ne peut pas être pris en photo à l’extérieur, placez-le près d’une fenêtre pour avoir un maximum de luminosité.

Ne prenez pas l’animal en contre-jour ! La source de lumière doit être sur le face/coté, mais pas derrière l’animal.

Un animal en mouvement doit impérativement être pris au soleil, pour que la prise de vue soit la plus rapide possible et éviter le flou de mouvement. Vous pouvez tester la fonction “sport” de votre appareil.

Ne pas prendre l’animal en contre-jour, pas de sous-expositions/surexpositions. La lumière doit être devant ou un peu sur le coté l’animal, mais pas derrière.

Conseil photo - comment se positionner par rapport à la lumière

•••  L’ANGLE DE VUE  •••

Le but est de mettre en valeur l’animal, et l’erreur que je vois le plus souvent c’est de prendre son chien ou son chat vu de dessus… Comme si on vous prenez en photo depuis le 2ème étage, vous ne seriez pas avantage.
Il faut vous mettre au niveau de l’animal ou mettre l’animal un peu en hauteur…

Vous pouvez prendre l’animal de profil, ou de face, mais je trouve que de 3/4 est le meilleur angle.

Pour ne pas dévaloriser visuellement un petit gabarit, ne prenez pas la photo vue de dessus, mettez-vous à son niveau !
Il sera bien plus à son avantage !

Quel angle de vue choisir pour des petits animaux

Pas de flash et lumières trop artificielles.
Pas d’animal coupé par un élément ou mal cadré.
Ne pas prendre de trop près (déformation de l’objectif) !

Quel cadrage et type de lumière choisir pour prendre son animal en photo

•••  LA NETTETÉ  •••

Il y a des choses que je peux améliorer un peu, mais une photo floue ne se rattrape pas, et malheureusement, ne permet pas de faire des portraits aussi poussé et réaliste qu’avec des photos nettes.
Au soleil, il est facile de faire des photos nettes, un peu moins en intérieur.

Une photo peut paraître bien de loin, mais quand on recadre et zoom sur le sujet, parfois c’est la catastrophe… 

1 • L’image est parfaite

Il y a tout les détails même des plus petits poils ! Le portrait pastel ou peinture sera facile à faire, et parfaitement réussi !

2 • L’image est un peu floue

Les petit détail qui font le réalisme ont disparu, mais on voit le plus important : les contours et le sens des poils

3 • Image très floue

Tous les détails ont disparus, on ne voit plus les moustaches, certaines zones deviennent difficilement identifiables sur certaines photos et les contours sont trop flous pour être dessinés avec précision.
Je ne peux rien faire avec ce genre de photo

•••  LA PERSPECTIVE  •••

Avec les chevaux particulièrement, il faut faire attention à ne pas prendre la photo trop près : car vous aurez l’image des sabot vu de dessus et les oreilles vu d’en dessous, or il faut avoir au maximum le même angle de vue pour tout l’animal.
Pour ça, il faut zoomer (en zoom optique, évitez le zoom numérique) et prendre un peu de distance avec le sujet à prendre en photo, ainsi l’angle entre le point le plus haut et le plus bas, sera moins important.

•••  LA QUANTITÉ  •••

Prenez PLEIN DE PHOTOS !
Les photographes pro qui font des shooting avec des animaux en mouvement font des photos en rafale, comme ça, dans la quantité il y en a forcement une avec une belle position.

TESTEZ ! Vous pouvez faire plein de tests : réglage, angle de vue, lieu, éclairage, ça vous fera de l’expérience, et pareil, dans le tas, il y en aura surement une quelques unes de bien !

•••  ÊTRE À DEUX  •••

Faire un shooting photo avec animal, quand on est seul, c’est parfois compliqué… L’idéal est d’être à 2 !
Par exemple avec un cheval, vous pouvez demander à la personne de le tenir en passant une longe autour de l’encolure, ce qui vous permet de prendre un peu de recul sans qu’il s’en aille.

Au moment du shooting, pour que l’animal ai un regard vivant, tenez le jouet préféré ou un peu de nourriture dans la direction de l’objectif. 😉

•••  MODE AVANCÉ  •••

En photographie il y a 3 grands paramètres qui fonctionnent ensembles :
• ISO
• OUVERTURE
• VITESSE

Ce qu’il faut comprendre c’est que ce que donne avec l’un on le prend à l’autre, il faut s’avoir doser, j’explique :

• ISO : agit sur le grain et la luminosité 
C’est la sensibilité du capteur. Un faible ISO va donner une image très sombre, et l’inverse un fort ISO va surexposer les photos. L’avantage d’un faible ISO est qu’il va y avoir très peu de grain sur la photo, à l’inverse, un fort ISO aura beaucoup de grain (en général on évite quand on peut).

• OUVERTURE : agit sur la profondeur de champ et la luminosité
C’est ouverture du diaphragme : c’est “l’œil”  plus ou moins ouvert qu’on voit quand on est face à un objectif. Très logiquement, plus il est ouvert, plus il laisse entrer la lumière. Mais la profondeur de champs ne sera pas la même :
Plus l’ouverture sera grande, plus la profondeur de champ sera faible, donc une la netteté sera  faite sur une courte distance, et tout ce qui sera devant ou derrière sera très flou. À ‘inverse, une faible ouverture permettra d’avoir une image nette sur toute la longueur

• VITESSE : agit sur netteté, et la luminosité
C’est la vitesse d’obturation, ça peut aller d’une fraction de seconde à plusieurs secondes.
Avec un sujet en mouvement, logiquement il faudra un temps de pause ultra rapide, sinon il y aura des flous de mouvements. Mais logiquement plus le temps est court, moins y aura de lumière qui aura le temps d’être captée.

J’en ai surement perdu quelqu’un, alors voici des exemples pour comprendre en situation :

1 • Je veux prendre en photo mon animal qui dort, mais je veux une photo sans grain.
> Pour ne pas avoir de grain il faudra mettre la sensibilité ISO au minimum, mais comme la photo risque d’être sombre on peut soit augmenter l’ouverture et avoir un plus faible profondeur de champ ou augmenter le temps de pause. Souvent l’idéal est de jouer un peu sur les deux facteurs

2 • C’est presque la tombé de la nuit, et j’ai un animal en mouvement :
> A cause du mouvement, je suis obligé d’avoir un temps de pause très court, mais j’aurais une image sombre. Donc pour contrer le manque de luminosité il faudra ouvrir au maximum l’ouverture (comme on est un peu éloigné de l’animal, la profondeur de champ n’a pas trop d’importance ici), et souvent ça ne suffit pas, donc il faut aussi augmenter les ISO et accepté d’avoir un peu de grain.

ATTENTION Avec la profondeur de champ : quand on prends en photo des sujets de petites tailles, (chat, petit chien, ou des petits objets), c’est très artistique d’avoir une très faible profondeur de champs, mais en dehors de la netteté sur un élément précis (les yeux ou un objet) tout le reste est flou.
Il vaut mieux travailler avec une faible ouverture pour une grande profondeur de champs.
Il faut vraiment privilégier la netteté plutôt que le coté artistique de la photo.